border border border border
border
  http://www.historia-nostra.com   26-06-2017 v1.02  
border border
flower image
  Portail collaboratif

des passionnés d'histoire
border border
 arrow 
   
border border


Accueil
Préhistoire
Histoire antique
Histoire médiévale
XVIe-XVIIIe
Histoire moderne
Religion
Géographie
Biographies
Histoire de l'art
Sciences
Exploration
Membres
Login
Pass 
Se souvenir de moi
Perdu votre mot de passe ?
Partenaires



Histoire pour tous


Histoire-Généalogie, la vie et la mémoire des hommes

Car un pays sans passé est un pays sans avenir...




Atlas du monde

Histoire en questions



Thèbes, cité de légendes
Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Ecrit par Brune de Crespt   
16-10-2009
Œdipe sera retrouvé par un berger, les pieds attachés, avant d'être confié à Polybe, roi de Corinthe (statue ancienne).
Œdipe sera retrouvé par un berger, les pieds attachés, avant d'être confié à Polybe, roi de Corinthe (statue ancienne).
De nombreuses légendes rattachent le nom de Thèbes à la mythologie antique. Fondée par Cadmos, elle aurait vu le règne des Labdacides mais aussi d'Œdipe et de ses frères ; elle aurait connu la guerre des Sept Chefs et celle des Epigones.
Ce qui est certain, c'est que Thèbes est une des plus anciennes cités fortifiées de la Grèce et qu'elle apparaît, dès le début de l'époque classique, comme la capitale de la Béotie.
République oligarchique, elle prend la tête de la ligue béotienne mais se heurte, à la fin du VIe siècle avant J.-C., à Athènes qui soutient alors l'indépendance de Platées. Par vengeance, elle s'allie aux Perses durant la seconde guerre médique mais sera vaincue par Mardonius à Platées (479 avant J.-C.). Une défaite qui annonce la fin de sa direction de la ligue Béotienne. Affranchie d'Athènes, la rebelle Thèbes va alors s'allier avec Sparte dans la guerre du Péloponnèse mais, après la prise d'Athènes et la crainte de voir l'hégémonie spartiate empiéter sur son indépendance la feront se rapprocher de son ancienne ennemie. Avec Athènes, Corinthe et Argos, elle forme, en 396 avant J.-C., la ligue contre les Lacédémoniens. L'échec de cette ligue sera d'autant plus douloureux qu'en 393 avant J.-C., Thèbes tombe aux mains des Spartiates.
Libérée en 379, la cité allait, après maintes vicissitudes, jouer le rôle de premier plan en Grèce entre 371 et 361 avant J.-C.. Pour peu de temps cependant : à nouveau battue par Sparte, Thèbes allait finalement succomber à la volonté de conquête de Philippe de Macédoine. A sa mort, la cité béotienne crut pouvoir se révolter. Elle en sera pour ses frais. Alexandre devait lui infliger un châtiment exemplaire : en 335 avant J.-C., le Macédonien donne l'ordre de raser la cité légendaire, ne sauvegardant que la citadelle de Cadmée et la maison de Pindare, le plus illustre des Thébains.
Dernière mise à jour : ( 16-10-2009 )

Articles connexes


haut de la page Haut de page haut de la page



border borderborder border
     
border
powered by mambo open source - tdw
border
border border






border border border border
border border border border

Advertisement