border border border border
border
  http://www.historia-nostra.com   25-02-2017 v1.02  
border border
flower image
  Portail collaboratif

des passionnés d'histoire
border border
 arrow 
   
border border


Accueil
Préhistoire
Histoire antique
Histoire médiévale
XVIe-XVIIIe
Histoire moderne
Religion
Géographie
Biographies
Histoire de l'art
Sciences
Exploration
Membres
Login
Pass 
Se souvenir de moi
Perdu votre mot de passe ?
Partenaires



Histoire pour tous


Histoire-Généalogie, la vie et la mémoire des hommes

Car un pays sans passé est un pays sans avenir...




Atlas du monde

Histoire en questions



La Horde d'or : à l'assaut de la Russie
Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Ecrit par Brune de Crespt   
26-01-2010
Gengis khan (dessin d'après une gravure ancienne).
Gengis khan (dessin d'après une gravure ancienne).
Ce n'est évidemment pas un hasard de l'histoire si Gengis khan a tant marqué l'histoire de la Chine. Rares sont les conquérants aussi géniaux ; rares sont les conquérants qui ne connaissent pas l'échec. Dignes héritiers de Gengis khan, ses petits-fils allaient autant marquer leur époque. Leur terrain de jeu, par contre, sera la Russie, les steppes de la Sibérie et du nord du continent.
Lorsque Gengis khan meurt, en 1227, les fils de son fils, Djoetchi, reçoivent en apanage les steppes de la Sibérie occidentale et du Turkestan. Dix ans plus tard, à peine, Batou khan, l'un des frères, allait entreprendre la conquête de la Russie. Il ne lui faudra pas plus de quatre années. Quatre années au cours desquelles il détruira le royaume bulgare de la Volga, la principauté de Riazan, brûlera Moscou, ravagera tout le nord-est de la Russie, s'emparera de Kiev et écrasera le grand prince Vladimir. Toute la Russie méridionale et orientale devait dès lors se trouver attirer vers l'Asie, tandis qu'à l'opposer, au nord-ouest, c'est l'influence russo-lituanienne qui devait jouer.
Lorsque le frère de Batou khan, Berké, lui sucéda à la tête de la Horde d'or, celle-ci était déjà presque complètement indépendante du reste de l'empire mongol et commençait à s'islamiser. Elle le sera complètement au XIVe siècle, époque à laquelle la fusion entre la Horde d'or et la Horde blanche, à l'est, devait se faire.
Après les invasions, vint le temps de la domination. Elle devait durer plus d'un siècle. Rapidement, cependant, les Mongols allaient laisser les féodaux russes en charge de nombreuses tâches mettant en rapport avec la population : la collecte des impôts par exemple. Les Etats russes devaient ainsi conserver leur structure sociale, leur administration, leur loi, leur religion aussi. La capitale, d'abord établie au nord d'Astrakhan, se fixera, au cours du XIIIe siècle, près de Volgograd. C'était une immense cité de près de 500 000 habitants et dotée de monuments somptueux.
Rapidement, cependant, la Horde d'or allait décliner. Certes, la Lituanie parvint, dès 1361, à reprendre Kiev, mais c'est essentiellement l'action de Tamerlan qui allait porter le coup fatal à la Horde qui devait se morceler, donnant naissance aux khanats d'Astrakhan, de Kazan et de Crimée. Des Etats qui seront successivement conquis par les Russes, les plus résistant étant celui de Crimée qui ne tombera… qu'en 1783 !
Dernière mise à jour : ( 26-01-2010 )

Articles connexes


haut de la page Haut de page haut de la page



border borderborder border
     
border
powered by mambo open source - tdw
border
border border






border border border border
border border border border

Advertisement