border border border border
border
  http://www.historia-nostra.com   27-02-2017 v1.02  
border border
flower image
  Portail collaboratif

des passionnés d'histoire
border border
 arrow 
   
border border


Accueil
Préhistoire
Histoire antique
Histoire médiévale
XVIe-XVIIIe
Histoire moderne
Religion
Géographie
Biographies
Histoire de l'art
Sciences
Exploration
Membres
Login
Pass 
Se souvenir de moi
Perdu votre mot de passe ?
Partenaires



Histoire pour tous


Histoire-Généalogie, la vie et la mémoire des hommes

Car un pays sans passé est un pays sans avenir...




Atlas du monde

Histoire en questions



Le temps des bourgeois
Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Ecrit par Alix Ducret   
01-02-2010
Un couple de bourgeois au XIIe siècle.
Un couple de bourgeois au XIIe siècle.
A l'origine, le mot de bourgeois ou « burgenses » désignait les habitants d'une ville fortifiée -le mot burg, en allemand, désignant la forteresse. En réalité, l'apparition de la bourgeoisie en tant que classe distincte de celle des paysans ou des chevaliers, ne date guère que du Xie siècle et correspond à l'évolution économique de l'Europe à cette époque.
En effet, excepté dans les régions du Midi de la France, où l'empreinte urbaine et romaine avait été la plus forte, la civilisation urbaine va presque complètement disparaître jusqu'au Xe siècle. Certes, les villes existaient, mais elles étaient petites et généralement établies autour d'un monastère ou d'une forteresse. Les habitants de ces villes étaient alors des artisans ou des domestiques au service du comte ou de l'abbé. Quant aux échanges économiques, ils se faisaient presque totalement en nature.
Le XIe siècle va donc voir la réapparition de l'argent monnaie et l'extension, l'intensification des échanges commerciaux. Il faut dire que les siècles précédents, les attaques musulmanes puis vikings avaient fortement compromis, voir annihilé toute velléités commerciales, notamment dans le domaine maritime. L'éloignement, voir la fin des périls représentés par les conquérants musulmans et les Vikings devait donc s'accompagner d'un changement dans le mode de vie.
La campagne ne devient pas la seule source de subsistance, les échanges se font à nouveau et, logiquement, la monnaie fait son grand retour. Aux artisans des villes, s'ajoutent désormais les commerçants, des hommes libres payant une redevance au seigneur ce qui leur donnait droit de vendre et de s'approvisionner dans les villes. Commerce et artisanat devaient aller en augmentant, comme la population urbaine ; ils devaient également gagner leur indépendance vis-à-vis du seigneur.
Les villes du sud de la France ou d'Italie allaient connaître un renouveau urbain ultra rapide, notamment du au fait que leur « urbanité », les principales caractéristiques des cités romaines avaient laissé des traces importantes. Mais ce renouveau va s'étendre à toute la France et à toute l'Europe en moins d'un siècle.
Proches dans les faits et dans le travail, les populations urbaines étaient nettement plus soudées que les populations rurales. Surtout, elles avaient des intérêts communs, comme celui de se défaire de l'emprise seigneuriale. Ce sera le combat des bourgeois, artisans et commerçants, dans la lutte pour l'émancipation des communes, qui est le grand « combat » du XIIe siècle. En cela, la bourgeoisie va trouver un soutien non négligeable dans le souverain, qui avait, lui aussi, tout intérêt à affaiblir le pouvoir des féodaux. Les bourgeois vont ainsi acquérir plus de liberté, plus de pouvoir aussi, au point qu'en 1302, Philippe le Bel convoque des Etats généraux où étaient représentés les nobles, le clergé... et la bourgeoisie. Un nouvel ordre était né.
Dernière mise à jour : ( 01-02-2010 )

Articles connexes


haut de la page Haut de page haut de la page



border borderborder border
     
border
powered by mambo open source - tdw
border
border border






border border border border
border border border border

Advertisement