border border border border
border
  http://www.historia-nostra.com   29-03-2017 v1.02  
border border
flower image
  Portail collaboratif

des passionnés d'histoire
border border
 arrow 
   
border border


Accueil
Préhistoire
Histoire antique
Histoire médiévale
XVIe-XVIIIe
Histoire moderne
Religion
Géographie
Biographies
Histoire de l'art
Sciences
Exploration
Membres
Login
Pass 
Se souvenir de moi
Perdu votre mot de passe ?
Partenaires



Histoire pour tous


Histoire-Généalogie, la vie et la mémoire des hommes

Car un pays sans passé est un pays sans avenir...




Atlas du monde

Histoire en questions



Novgorod : la capitale manquée
Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Ecrit par Brune de Crespt   
03-02-2010
Personnage russe (gravure du XIXe siècle).
Personnage russe (gravure du XIXe siècle).
Elle aurait pu, elle aurait du être la capitale de l'Etat russe. Située sur la route commerciale reliant la Baltique à la mer Noire par le Dniepr et la Volga, Novgorod avait été fondée par les Varègues, des Germains de Scandinavie. En 862, Rourik, fondateur de l'Etat russe en fit sa capitale. Mais lorsque son successeur, Oleg, s'empara de Kiev, il décida d'y établir sa capitale. Jusqu'à la fin du Xe siècle, Novgorod devait rester sous la tutelle des princes varègues qui la donnait en apanage à leur fils aîné. Sous Iaroslav (1019-1054), elle acquit une grande autonomie et durant la seconde moitié du Xie siècle elle allait faire l'objet d'âpres luttes entre les princes de Kiev et ceux de Novgorod. Lorsque, en 1132, la Russie kievienne fut totalement démembrée, deux cités allaient émerger et se partager la suprématie sur la région : Novgorod et Rostov-Souzdal. Centre des relations entre les terres russes et la Scandinavie, Novgorod demeurait étroitement liée aux peuples scandinaves. En Russie, sa puissance s'étendait jusqu'à la Carélie, jusqu'à l'Oural aussi.
Outre l'agriculture, qui était la principale ressource de la principauté, cette dernière développa la chasse, la pêche, l'apiculture, la culture du sel et les pelleteries. Ainsi allait se créer, au cours du XIIe siècle, une aristocratie composée de commerçants et de propriétaires fonciers qui devaient affirmer leur indépendance vis-à-vis des princes. Après la révolte de 1136, ces derniers allaient même devenir presque accessoires. En effet, suite à la révolte, une assemblée populaire, contrôlée par les patriciens, fut établie. Le pouvoir réel devait être exerçait par des chefs élus, soit comme chefs militaires, soit comme chefs civils. Le prince, soumis à l'élection, ne pouvait prendre aucune décision sans eux.
Mais le développement économique de la ville devait également entraîner, au cours du XIIIe siècle, de violentes luttes de classes qui se manifestèrent par le soulèvement des paysans et des artisans. Une fragilisation qui fera de Novgorod une proie idéale pour la Germanie. Déjà, au XIIe siècle, des marchands suédois et allemands s'étaient établis ; la Hanse avait monopolisé tout le commerce extérieur de la principauté. Après la fondation de Riga, l'ordre -bien peu religieux et fort commerçant- des Porte-Glaives, solidement implanté en Livonie, multiplia les incursions sur le territoire de Novgorod où l'influence germanique ne cessa de grandir.
L'indépendance même du territoire était menacé. Et pas seulement par les Porte-Glaives ou les Germains : les princes de Souzdal, les Mongols ensuite tentèrent des incursions. En vain. Au Xve siècle, c'est contre la Russie que Novgorod eut maille à partir et le traité de 1471 entre le grand prince de Lituanie et le roi de Pologne aurait pu garantir encore cette indépendance. C'était sans compter les luttes intestines, sociales qui continuaient d'agiter la principauté. Le petit peuple des villes et des campagnes se tournait immanquablement vers Moscou contre les princes et l'aristocratie. En 1471, la victoire russe de Chélon devait porter un coup fatale à cette indépendance : Novgorod fut annexée par Moscou en 1478. Le commerce déclina rapidement et une grande partie de la population s'exila vers le comptoir de la Hanse, formé en 1499.
Dernière mise à jour : ( 03-02-2010 )

Articles connexes


haut de la page Haut de page haut de la page



border borderborder border
     
border
powered by mambo open source - tdw
border
border border






border border border border
border border border border

Advertisement