border border border border
border
  http://www.historia-nostra.com   29-05-2017 v1.02  
border border
flower image
  Portail collaboratif

des passionnés d'histoire
border border
 arrow 
   
border border


Accueil
Préhistoire
Histoire antique
Histoire médiévale
XVIe-XVIIIe
Histoire moderne
Religion
Géographie
Biographies
Histoire de l'art
Sciences
Exploration
Membres
Login
Pass 
Se souvenir de moi
Perdu votre mot de passe ?
Partenaires



Histoire pour tous


Histoire-Généalogie, la vie et la mémoire des hommes

Car un pays sans passé est un pays sans avenir...




Atlas du monde

Histoire en questions



Le Danemark : d'un empire à l'autre
Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Ecrit par Brune de Crespt   
09-02-2010
Reproduction d'une pierre runique.
Reproduction d'une pierre runique.
Si l'archéologie atteste que le Danemark était habité depuis 10 000 avant J.-C., au début de l'ère chrétienne, ce sont des peuples germaniques, Cimbres, Jutes et Angles qui forment sa population.Ce n'est en fait que vers 500 après J.-C., que les Vikings, venus de Scandinavie, s'établirent au Danemark, poussant, dans la foulée, jusqu'à la Grande-Bretagne qu'ils entreprirent de conquérir. D'ailleurs, les Danois devaient prendre une part importante dans les expéditions des Vikings en Europe occidentale ou en Russie et ce n'est que vers la fin du VIIIe siècle qu'ils devaient se donner une indépendance, instaurant un royaume qui s'étendait jusqu'au sud de la Suède et sur le Schleswig. Au XIe siècle, alors que les Danois avaient déjà eu maille à partir avec les Francs, ils décidèrent de protéger leur frontière par une ligne fortifiée sur le Dannexerk. Cet isolement relatif ne devait pas empêcher la conversion au christianisme des Danois, notamment après la conversion du premier d'entre eux, le roi Harald à la Dent bleue (960). A cette période, le danemark était d'ailleurs devenu une redoutable puissance dans l'Europe septentrionale. Harald, qui mourut en 985, était intervenu en Norvège ; son fils, Sven, à la Barbe fourchue, la soumettra après s'être fait reconnaître roi du Danemark et avoir conquis la Grande-Bretagne (1016). La mer du Nord était, dès lors, sous contrôle complet des Danois. Un véritable empire du Nord qui ne devait pas survivre à Canut dit aussi Knut le Grand (mort en 1035). Dès 1042, la Grande-Bretagne se libéra des Danois qui perdirent également la Norvège.
Le Danemark retrouva dès lors ses limites du Schleswig et de l'Eider pour environ huit siècles.
Morcelé pendant un siècle, le Danemark devait retrouver quelque puissance au milieu du XIIe siècle, sous le règne de Waldemar Ier le Grand. Ce dernier instaura une monarchie héréditaire, bénie par l'Eglise, ce qui n'était pas rien. Sous son règne et sous celui de ses successeurs, Canut VI et Waldemar II, devait se constituer un nouvel empire dont les yeux était, cette fois, tournés vers la Baltique. Le Danemark conquit successivement l'île de Rügen, le Melckembourg, le Holstein, la Poméranie et, enfin, l'Estonie (1219). En 1214, Waldemar II avait même obtenu de l'empereur Frédéric II de Hohenstaufen l'abandon des terres d'empire situées entre l'Elbe et l'Elde. Mais dix ans plus tard, lorsque le Danois tomba entre les mains d'un de ses vassaux allemands, toute ses conquêtes d'Allemagne du nord se trouvèrent compromises, le Danemark ne conservant  provisoirement que Rügen et l'Estonie. Un échec, une perte qui devait avoir des retombées dans la politique intérieure du royaume : la monarchie cessa d'être héréditaire et du compter, à partir de 1250, avec une assemblée de nobles dont les pouvoirs devaient être officialisés par la charte de 1282. Un redressement se fit jour au XIVe siècle, sous le règne de Waldemar IV (1340-1375) qui restaura la monarchie héréditaire, mais il ne suffit pas à briser l'hégémonie commerciale de la Hanse germanique. La mort de Waldemar devait ouvrir une nouvelle crise de succession malgré l'énergie déployée par sa fille, Marguerite, régente au nom de son propre fils, Olaf. Lorsque Olaf mourut en 1387, Marguerite, veuve d'Haakon VI de Norvège, se fit proclamer reine du Danemark et de la Norvège et s'emparer, en 1389, de la Suède, recréant, en quelques années, l'ancienne force viking. Le rôle de cette maîtresse femme sera déterminant dans l'avenir politique du Danemark comme de la Norvège puisque l'union de Kalmar (1397), qui authentifiait l'union des trois pays scandinaves, perdurera, en partie du moins, jusqu'en 1814. Seule la Suède, profondément marquée par l'influence allemande et que heurtait la politique anti-allemande et contre la Hanse des rois de Danemark, tenta et parvint à se libérer de cet empire, au Xve siècle.
Dernière mise à jour : ( 09-02-2010 )

Articles connexes


haut de la page Haut de page haut de la page



border borderborder border
     
border
powered by mambo open source - tdw
border
border border






border border border border
border border border border

Advertisement