border border border border
border
  http://www.historia-nostra.com   22-05-2017 v1.02  
border border
flower image
  Portail collaboratif

des passionnés d'histoire
border border
 arrow 
   
border border


Accueil
Préhistoire
Histoire antique
Histoire médiévale
XVIe-XVIIIe
Histoire moderne
Religion
Géographie
Biographies
Histoire de l'art
Sciences
Exploration
Membres
Login
Pass 
Se souvenir de moi
Perdu votre mot de passe ?
Partenaires



Histoire pour tous


Histoire-Généalogie, la vie et la mémoire des hommes

Car un pays sans passé est un pays sans avenir...




Atlas du monde

Histoire en questions



Saint Basile : du monastère à la défense de la Foi
Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Ecrit par Mathilde Dumas   
11-03-2010
Vision de saint Basile tuant Julien l'Apostat.
Vision de saint Basile tuant Julien l'Apostat.
C'est à Césarée de Cappadoce, dans une riche famille chrétienne, que naît, vers 330, Basile. Ce fils d'un célèbre rhéteur, il sera étudiant à Constantinople puis à Athènes où il devait rencontrer saint Grégoire de Naziance mais aussi Julien l'Apostat, dont il sera le condisciple. Ce n'est qu'après son retour en Cappadoce, où il exerçait aussi la fonction de rhéteur, que Basile décida de se faire baptiser et de quitter le monde. Deux années durant, il parcourut les routes qui le conduisaient auprès des moines d'Egypte, de Syrie, de Palestine, de Mésopotamie, manifestement en quête d'un style de vie, d'une règle à s'appliquer lui-même. C'est d'ailleurs ce qu'il fit dès son retour en Cappadoce (359). Là, avec quelques amis, il se débarrassa de tout ses biens et se retira dans un de ses domaines, l'Annesi situé aux bords de l'Iris, qu'il transforma en monastère. Ses Grandes règles (359-362) et ses Petites règles (365-370) expose clairement sa conception de la vie monacale. Une vie familiale, humaine, restreinte à un nombre réduit et qui allait bientôt séduire tout l'Orient.
Tiré de sa solitude par l'évêque de Césarée en 362, Basile devient prêtre cette même année et se voit chargé par l'évêque de toute l'administration du diocèse. Un diocèse dont Basile allait devenir évêque à son tour en 370.
Dans sa charge, il allait mener une intense activité de prédicateur, que l'on retrouve dans les Homélies sur les psaumes ou les Homélies sur l'Hexaméron ; logiquement, il allait également réorganiser la vie monacale du diocèse et fonder, à côté du monastère qu'il avait créé, une vaste résidence comprenant des écoles, un orphelinat, une léproserie.
Mais c'est dans sa défense de l'orthodoxie contre l'arianisme -qui niait la divinité du Christ, seconde personne de la Trinité- que Basile devait se distinguer, notamment en s'opposant à l'empereur Valens. Ses oeuvres, essentielles dans la compréhension de cette période de l'histoire de l'Eglise et dans l'argumentation qui suivra, sont généralement considérées également comme des oeuvres littéraires et font de saint Basile le plus classique des Pères de l'Eglise.
Dernière mise à jour : ( 11-03-2010 )

Articles connexes


haut de la page Haut de page haut de la page



border borderborder border
     
border
powered by mambo open source - tdw
border
border border






border border border border
border border border border

Advertisement