border border border border
border
  http://www.historia-nostra.com   25-02-2017 v1.02  
border border
flower image
  Portail collaboratif

des passionnés d'histoire
border border
 arrow 
   
border border


Accueil
Préhistoire
Histoire antique
Histoire médiévale
XVIe-XVIIIe
Histoire moderne
Religion
Géographie
Biographies
Histoire de l'art
Sciences
Exploration
Membres
Login
Pass 
Se souvenir de moi
Perdu votre mot de passe ?
Partenaires



Histoire pour tous


Histoire-Généalogie, la vie et la mémoire des hommes

Car un pays sans passé est un pays sans avenir...




Atlas du monde

Histoire en questions



Les Slaves : une irruption dans l'histoire
Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Ecrit par Alix Ducret   
19-03-2010
Le tsar Vladimir Ier (958-1015).
Le tsar Vladimir Ier (958-1015).
L'origine des Slaves, comme celle des Germains d'ailleurs, est fort obscure. C'est durant le Ier millénaire avant J.-C. que l'on voit se dessiner les premières tribus, entre le Dniepr et la Vistule. Les Slaves se trouvaient alors en contact avec les Germains, les Celtes et les Illyriens à l'ouest, avec les Baltes au nord, les Finno-Ouriens au nord-est et les Scythes à l'est. Et les Slaves vont subir l'influence de tous ces différents peuples. Ils vont migrer aussi et, cela, à de nombreuses reprises. Etonnement, les Slaves vont malgré tout conserver leur unité linguistique… jusqu'au Ixe siècle de notre ère, donc bien des siècles après le début de leur migration.
De culture relativement primitive, les Slaves s'adonnaient à l'agriculture et à l'apiculture ; ils se révélaient fort habiles dans la navigation des fleuves et des rivières mais fort peu pour le commerce. Divisés en petits clans, inaptes à l'autorité, ils se révéleront finalement incapables de créer leurs propres Etats et ce sont des maîtres étrangers qui, en imposant leur autorité aux populations slaves, édifieront ces Etats.
Le premier à faire mention des Slaves est Pline qui les désignent sous le nom de Vénèdes. Un nom sans doute tiré de celui employé par les Germains qui appelaient les Slaves "Wendes". Sans doute les mouvements de peuples slaves commencèrent avant le début de l'ère chrétienne. Mais ils passèrent inaperçus aux yeux des Romains qui avaient, en première ligne, à affronter les Germains. D'ailleurs, au IIe siècle de notre ère, la plupart des Slaves étaient soumis aux Goths ; domination à laquelle succédera celle des Huns.
C'est véritablement au VIe siècle que les Slaves font irruption dans les récits des chroniqueurs occidentaux. Mais il est presque certain que les Slaves avaient déjà pénétré dans les régions balkaniques dans le sillage des Germains et des Goths. A la fin du VIe siècle, ils sont déjà établis en Slovaquie, en Bohême, en Carinthie, en Slovénie ; et à partir du règne de Justinien (518-565), le péril slave devient une constante de l'histoire byzantine.  Traversant le Danube, les Slaves envahiront toute la péninsule balkanique en direction de la Méditerranée. Ils submergèrent la Serbie, la Grèce, la Croatie ; à l'ouest, dans la grande plaine allemande, ils acquirent les terres abandonnées par les Germains, atteignant Bamberg, Passau, Trieste. C'est certainement leur manque d'unité qui devait permettre aux Germains, au Xe siècle, de les refouler au delà de l'Oder.
Dernière mise à jour : ( 19-03-2010 )

Articles connexes


haut de la page Haut de page haut de la page



border borderborder border
     
border
powered by mambo open source - tdw
border
border border






border border border border
border border border border

Advertisement