border border border border
border
  http://www.historia-nostra.com   26-06-2017 v1.02  
border border
flower image
  Portail collaboratif

des passionnés d'histoire
border border
 arrow 
   
border border


Accueil
Préhistoire
Histoire antique
Histoire médiévale
XVIe-XVIIIe
Histoire moderne
Religion
Géographie
Biographies
Histoire de l'art
Sciences
Exploration
Membres
Login
Pass 
Se souvenir de moi
Perdu votre mot de passe ?
Partenaires



Histoire pour tous


Histoire-Généalogie, la vie et la mémoire des hommes

Car un pays sans passé est un pays sans avenir...




Atlas du monde

Histoire en questions



Le droit de cuissage et autres fariboles
Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Ecrit par Brune de Crespt   
13-06-2007
Un seigneur et une dame (iconographie du XIXe siècle).
Un seigneur et une dame (iconographie du XIXe siècle).
Nul besoin d’être historien émérite pour savoir combien, depuis la fin du XVIIIe siècle et ensuite au XIXe siècle, l’histoire, et notamment l’histoire médiévale, a été l’objet d’une vaste campagne de désinformation. Peuple ignorant et asservi, Eglise inquisitrice, seigneurs arrogants et omnipotents : tous les poncifs ont été réunis pour faire de cette période la plus noire de notre histoire. Seulement cette histoire là est fausse, pour une large part tout au moins. Fruit des délires éducatifs de grands noms tels que Michelet ou Ferry, l’histoire, au XIXe siècle, a tout d’un roman. Elle en a même le style… Politisés au possible, les « historiens » -qui n’en ont que le nom- du XIXe siècle, des républicains « laïcards » pour la plupart, vont faire de l’histoire de France un formidable outil de propagande. Et comme la propagande ne saurait faire dans la demi-mesure, les quelques mille ans d’histoire que représente la période médiévale vont être réduit à quelques épisodes, à quelques images… percutantes dirons-nous.
François Marie Arouet, dit Voltaire (1694-1778).
François Marie Arouet, dit Voltaire (1694-1778).
De la ceinture de chasteté au droit de cuissage, tout a été mis en œuvre pour rendre abject le « temps des seigneurs ». Il faut avouer qu’il y a de quoi frémir en pensant à ces pauvres femmes, cadenassées afin de s’assurer de leur fidélité ; en pensant à ces seigneurs arguant de leur prérogative pour obtenir les faveurs d’une mariée le jour de ces noces ! Sauf que la ceinture de chasteté n’a existé qu’au XVIe siècle et que le droit de cuissage est le fruit de l’imagination débordante et un tantinet lubrique de Voltaire ! Ce zélé écrivain du Siècle des Lumières était passé maître dans l’art de discréditer la noblesse française, qu’il a cependant toujours rêvé d’intégrer, de détourner les faits, comme d’autres détourneraient des images… Car le droit de cuissage est basé sur une réalité : un obscur droit, dit « droit de jambage » et qui consistait pour le seigneur à mettre sa jambe dans le lit des mariés… après quoi il retournait naturellement en sa demeure. Que pouvait-il signifier ? Les raisons sont relativement méconnues mais si on se souvient que cet acte était celui par lequel un émissaire pouvait faire acte d’une union, au nom de son suzerain, comme ce sera le cas lors du mariage fictif de Maximilien d’Autriche avec la princesse Marguerite, on peut supposer qu’il annonçait que le couple était désormais vassal, comme le serait le fruit de leur union. Rien à voir, donc, avec la description sordide de Voltaire, allègrement relayé par les pseudo historiens du siècle suivant.
Mais si on peut percevoir un tant soit peu les motivations de ces « historiens », poussés par une idéologie politique, on a plus de mal à saisir l’intérêt qu’à l’Education nationale à faire perdurer de telles inepties. En effet, force est de constater que, depuis le XIXe siècle, les manuels d’histoire n’ont guère évolué, véhiculant, inlassablement, les mêmes mensonges. A croire que l’histoire, même lorsqu’elle est fausse, est figée. A croire qu’elle ne saurait être réécrite, revisitée… sauf, peut-être, à des fins politiques, comme récemment, l’histoire du colonialisme.
Dernière mise à jour : ( 13-06-2007 )

Articles connexes


haut de la page Haut de page haut de la page



border borderborder border
     
border
powered by mambo open source - tdw
border
border border






border border border border
border border border border

Advertisement