border border border border
border
  http://www.historia-nostra.com   29-03-2017 v1.02  
border border
flower image
  Portail collaboratif

des passionnés d'histoire
border border
 arrow 
   
border border


Accueil
Préhistoire
Histoire antique
Histoire médiévale
XVIe-XVIIIe
Histoire moderne
Religion
Géographie
Biographies
Histoire de l'art
Sciences
Exploration
Membres
Login
Pass 
Se souvenir de moi
Perdu votre mot de passe ?
Partenaires



Histoire pour tous


Histoire-Généalogie, la vie et la mémoire des hommes

Car un pays sans passé est un pays sans avenir...




Atlas du monde

Histoire en questions



Cléopâtre, la dernière reine d'Egypte
Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Ecrit par Alix Ducret   
05-01-2009
Cléopâtre (69-30 avant J.-C.) d'après l'œuvre de Gustave Moreau.
Cléopâtre (69-30 avant J.-C.) d'après l'œuvre de Gustave Moreau.
Son nom signifie "Gloire de mon père" et elle est la première de quatre enfants. Cléopâtre septième du nom, née au cours de l'hiver 69-68 avant J.-C. et elle est la fille de Ptolémée XII Aulète, le "joueur de flûte", un incapable. De fait, le successeur de Ptolémée Ier Sôter est déjà sous la coupe de Rome qu'il charge volontiers d'arbitrer les conflits impliquant l'Egypte et ses voisins, sur qui il comptera pour le rétablir après qu'il ait été évincé par sa propre fille, Bérénice, demi-sœur de Cléopâtre. A la mort d'Aulète, en 51 avant J.-C., c'est donc à Cléopâtre VII qu'échoit le trône d'Egypte ; à elle et à son jeune frère, Ptolémée XIII qu'elle épouse selon la tradition égyptienne. Elle n'a que 18 ans mais fait déjà part d'une grande culture -elle parlait de nombreuses langues- et surtout d'un grand sens politique. Un atout nécessaire tant l'Egypte est alors dans une situation déplorable : la famine sévit, la monnaie est affaiblie et seule la guerre civile que se livre alors César et Pompée met un frein aux ambitions de Rome, fort intéressée par ce royaume et cette cité -Alexandrie-, située au carrefour de tous les commerces, à la jonction entre l'orient et l'occident. Sans compter qu'Arsinoé, sœur de Cléopâtre, et son frère-époux Ptolémée XIII se sont unis pour fomenter des intrigues. Cléopâtre tenter bien de dévaluer la monnaie afin de faciliter les exportations, la révolte éclate à Alexandrie en 48 avant J.-C.… au moment où Pompée est écrasé à Pharsale. César, qui vient de recevoir la tête de son vieil ennemi -cadeau de Ptolémée XIII- a dès lors tout loisir d'arbitrer le conflit entre le frère et la sœur… ce qu'il fera en faveur de Cléopâtre dont il devient l'amant et qui lui donnera une fils, Ptolémée César, dit Césarion, né en 47 avant J.-C..
Cléopâtre est alors maître de son royaume, mais uniquement par la grâce de César ! Sans Rome, elle ne serait rien ; sans Rome, et les gages qu'offrent les pharaons depuis plusieurs générations le prouve, la dynastie des Lagides ne serait plus rien. Or, c'est cela que Cléopâtre veut éviter ; c'est un pouvoir autonome qu'elle espère acquérir et redonner à sa lignée comme à son pays. Et ce sera tout l'objet de sa liaison avec Marc-Antoine.
Lorsque, en 44 avant J.-C., César est assassiné, Cléopâtre prend la fuite et regagne au plus vite Alexandrie. A son retour, elle est confrontée aux pires difficultés : un usurpateur, à la solde de sa sœur Arsinoé, déclare être Ptolémée XIII -qui avait été mis à mort sur ordre de César trois auparavant ; la famine et la peste ravagent le pays. Quant au soutien de Rome, mieux vaut ne pas y compter : la cité est en pleine guerre civile. Une guerre qui se soldera par le second triumvirat romain, offrant le pouvoir à Lépide, octave, petit-neveu de César, et Marc-Antoine, fidèle lieutenant du grand homme. Sans doute dans le but d'affirmer la puissance romaine retrouvée, ce dernier entame une vaste tournée en 42 avant J.-C., tournée au cours de laquelle il se rend en Egypte… Sans doute Marc-Antoine tombera-t-il autant sous le charme de Cléopâtre que de l'Orient. Devenu l'amant de la jeune reine, il fait mettre à mort Arsinoé et le pseudo-Ptolémée XIII et obtient, dans le triumvira, la gestion de l'Orient. Une gestion qui, rapidement, tourne à l'émancipation tant il est clair qu'Antoine a définitivement oublié toute ambition romaine au bénéfice d'un empire oriental. Un empire géré conjointement avec Cléopâtre, dont il devient l'époux en 37 avant J.-C. et à qui il offre Chypre, le royaume de Chalcis, des terres en Cilicie, en Crète et en Judée. Antoine ira même plus loin dans son testament, rédigé en 36-35 avant J.-C.. Cléopâtre et Césarion se voient promettre l'Egypte, la Syrie méridionale et Chypre ; Alexandre Hélios et Cléopâtre Séléné, les jumeaux nés du couple, auraient, pour le premier l'Arménie, la Médie et la Parthie -après conquête évidemment- et pour la seconde  la Libye et la Cyrénaïque. Enfin, le troisième enfant du couple, Ptolémée Philadelphe, se voit promettre la Syrie du Nord, la Phénicie et la Cilicie. Le tout serait régenté par Cléopâtre elle-même. Qu'espérer de plus pour l'héritière des pharaons, la descendante de Ptolémée ! Certainement, Cléopâtre n'avait pas osé en rêver : la reconstitution de l'ancienne puissance égyptienne, grâce à elle, pour elle !
C'était sans compter Octave qui, au fait des événements orientaux, déclare la guerre à Antoine et Cléopâtre. L'affrontement à lieu à Actium en 31 avant J.-C.. Un affrontement qui verra le triomphe des troupes et des navires romains. Antoine se poignarde peut après et Cléopâtre, fait prisonnière par Octave, se suicide peu après sur la tombe d'Antoine, celui grâce à qui l'Egypte et ses souverains avaient à nouveau rêver de gloire, de victoire, de puissance.
La dernière reine d'Egypte vient de mourir. Le royaume des deux terres ne sera plus jamais indépendant…

Dernière mise à jour : ( 05-01-2009 )

Articles connexes


haut de la page Haut de page haut de la page



border borderborder border
     
border
powered by mambo open source - tdw
border
border border






border border border border
border border border border

Advertisement