border border border border
border
  http://www.historia-nostra.com   25-02-2017 v1.02  
border border
flower image
  Portail collaboratif

des passionnés d'histoire
border border
 arrow 
   
border border


Accueil
Préhistoire
Histoire antique
Histoire médiévale
XVIe-XVIIIe
Histoire moderne
Religion
Géographie
Biographies
Histoire de l'art
Sciences
Exploration
Membres
Login
Pass 
Se souvenir de moi
Perdu votre mot de passe ?
Partenaires



Histoire pour tous


Histoire-Généalogie, la vie et la mémoire des hommes

Car un pays sans passé est un pays sans avenir...




Atlas du monde

Histoire en questions



Tite-Live : pour la gloire de Rome
Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Ecrit par Constance Cousin   
19-05-2009
L'arrivée d'Enée annoncée à Latinus, roi du Latium (d'après une reproduction ancienne).
L'arrivée d'Enée annoncée à Latinus, roi du Latium (d'après une reproduction ancienne).
C'est pour "perpétuer  le souvenir des exploits du premier peuple de l'univers", selon les mots mêmes de Tite Live, que le plus grand historien romain se lança dans la rédaction de ce qui tient autant de la mythologie que de l'histoire : l'Histoire romaine. Cent quarante-deux livres qui relatent, depuis l'arrivée d'Enée, un prince troyen, en Italie, jusqu'à la mort de Drusus l'histoire de Rome. Cent quarante-deux livres à travers lesquels Tite-Live fait l'apologie du courage, de l'abnégation, de la volonté de conquête du peuple romain. Certes, c'est également une œuvre de propagande que celle de Tite-Live. Mais s'il se montre difficile dans le choix de ses sources, s'il fait parfois abstraction des causes économiques, s'il sous-estime les causes politiques, Tite-Live demeure LA référence en terme d'histoire romaine. Son exaltation des principes qui firent la gloire de Rome est plus une leçon pour son époque (le Ier siècle après J.-C.) que pour les siècles à venir. Son désir n'est pas de raconter simplement les événements, mais de les présenter comme des leçons du passé, des exemples à suivre dans une Rome abonnée au luxe, à la richesse, aux plaisirs.
Pourtant, de ce que l'on sait, jamais Tite-Live ne désira s'adonner à la politique. Admirateur de Pompée, il éprouvait quelques réserves vis-à-vis du principat, ce qui ne l'empêcha pas de faire partie de l'entourage d'Auguste ou de conseiller Claude durant ses études.
Patriote, moraliste par certains côtés, Tite Live demeure cependant digne de fois et le portrait, pas exemple, qu'il dresse d'Hannibal est des plus objectifs.
Auteur reconnu de l'histoire antique, Pierre Grimal conclue sur l'historien romain :
"S'il n'existait pas, non seulement notre ignorance serait encore plus totale qu'elle ne peut être sur certaines périodes de l'histoire romaine, mais le visage même de Rome ne serait pas, à nos yeux, ce qu'il est ; nous ne pourrions évoquer avec la même sympathie ni le même sentiment d'une familiarité intime les hommes qui, dans le passé, avaient fondé son empire. Il se dégage de l'histoire de Tite Live une impression de force et de vigueur morale dont les leçons demeurent valables à la façon d'impérissables exemples."
Dernière mise à jour : ( 19-05-2009 )

Articles connexes


haut de la page Haut de page haut de la page



border borderborder border
     
border
powered by mambo open source - tdw
border
border border






border border border border
border border border border

Advertisement